Minaret de Jamaa Al Hamra (Fès Jdid)

Minaret de Jamaa Al Hamra (Fès Jdid)

La mosquée al-Hamra (la rouge) ne dispose d’aucune décoration ou élément architectural de couleur rouge. Ce nom lui vient de sa fondatrice supposée qui, selon la légende, serait une femme «rouge» originaire du Tafilalet au sud-est du Maroc. Mais quelques indices historiques rappellent que son fondateur serait le Sultan mérinide Abou ‘Inane.

Construite sur l’artère principale de Fès-Jdid au début du XIVe siècle, elle est caractérisée par la sobriété de son patio, sahn, la richesse décorative de son mihrab (Niche de prière orientée vers la Mecque) et son minaret assez élevé, de section carrée. Ses façades extérieures sont recouvertes de mosaïques polychromes, regroupées dans des entrelacs de formes variées, notamment un type de motifs fait de lignes enchevêtrées appelé «derj-w-ktef». Le lanternon du minaret est coiffé d’une coupole sphérique. Il s’agit du modèle-type du minaret mérinide, caractérisé par son élancement et ses motifs décoratifs minutieux où la céramique émaillée prend une place de choix, à l’instar d’autres minarets mérinides dans la Médina tels que celui de la Medersa Bou ‘Inania, de la mosquée Chrabliyine, entres autres.

Share on Google Plus

About voyagesm

Nous sommes une équipe de professionnels du tourisme au Maroc avec une grande expérience dans la créationVoyagesm est une philosophie de Voyage, une façon d'être axée sur le partage, la convivialité et les rencontres humaines.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire