Les jardins almoravides et almohades de Marrakech : Jnan Salha et le jardin de l'Agdal

Les jardins almoravides et almohades de Marrakech : Jnan Salha et le jardin de l'Agdal

آآ جرادة مالحة ... فين كنتي سارحة ... في جنان الصالحة ... اش كليتي !!... اش شربتي ... غي التفاح والنفاح ... اسيدي يا بو مفتاح 

Peu d'entre nous ne connaissent pas cette chansonnette! Mais savons-nous de quoi il s'agit réellement? 

Une chansonnette pour enfants, très populaire encore de nos jours, perpétue le souvenir du premier grand jardin verger de Marrakech, ''Jnan Salha'', le ''jardin de la Sainte''. La chansonnette met en scène la sauterelle qui eut le loisir de se rassasier, à Jnan Salha, des pommes au délicieux arôme. Créé par les Almoravides, probablement au début du XIIème siècle, ce verger situé au sud de la ville, a été couvert en grande partie par les travaux d'aménagement de la Kasba almohade, à la fin de ce même siècle. Ces travaux ont donné naissance à leur tour à d'autres espaces verts dont le fameux jardin de l'Agdal, demeuré depuis cette époque le parc royal de Marrakech.

Extrait de : Itinéraire Culturel des Almoravides et des Almohades publié par Legado Andalusí

Le jardin de l'Agdal almohade est donc, en partie, un vestige du jardin almoravide Jnan Salha. C'est un immense jardin ombragé, où des centaines de figuiers, d'oliviers, d'abricotiers et autres orangers sont toujours irrigués par des canalisations creusées par les almoravides.
Le jardin de l'Agdal fut plusieurs fois agrandi sous le règne des Saadiens puis réaménagé au siècle dernier. Il renferme deux bassins dont le plus grand date de l'époque almohade.
Dans ses eaux se mire le DAR El HANA, un palais en ruine de la période saadienne. Au coeur du jardin se détache un kiosque à colonnes, dont les murs, découpés à jour, soutiennent un plafond richement décoré, surmonté de tuiles vernissées turquoise.

Vergers sans fin, témoignant d'un génie précoce en matière de techniques d'agriculture et d'irrigation. En été, ces paradis terrestres permettaient de goûter aux plaisirs du bruit de l'eau ruisselante, mélangé au crissement des feuilles d'arbres, quand la température devenait insupportable .


 Les jardins de l'Agdal et les montagnes de l'Atlas

Share on Google Plus

About voyagesm

Nous sommes une équipe de professionnels du tourisme au Maroc avec une grande expérience dans la créationVoyagesm est une philosophie de Voyage, une façon d'être axée sur le partage, la convivialité et les rencontres humaines.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire